blog

Soudage tig acier inoxydable:

Comment faire une soudure TIG...Détails de l'article.

Dans le procédé de soudage « TIG » (Tungsten Inert Gas), on chauffe le métal avec une électrode en tungstene, tandis qu'un gaz de protection, généralement de l'argon, protege le bain de fusion des impuretés en suspension dans l'air. Ce procédé permet d'obtenir des soudures de haute qualité pour la plupart des métaux, notamment l'acier, l'acier inoxydable, le chromoly, le laiton, le magnésium, le cuivre, les alliages de nickel, le bronze, l'aluminium et l'or. Lisez cet article pour vous familiariser avec votre poste a souder « TIG » et commencer a produire des chefs-d'ouvre des maintenant !

Le soudage orbital automatisé.

La soudure orbitale est un procédé tres stable mais ou il convient d’avoir une bonne maîtrise en amont de la soudure, notamment en ce qui concerne la qualité des électrodes utilisées, la qualité des gaz utilisés, la qualité des tubes et éléments soudés, la qualité des pointages comme nous le verrons plus tard ainsi que la qualité du courant de soudage utilisé. Une fois ces éléments sous contrôle, le soudage TIG orbital affiche des défauts inférieurs a environ 1%. Depuis ses débuts le soudage orbital a quasiment toujours été associé a un procédé TIG avec électrode de tungstene sans fusion, sauf dans certains cas lorsqu’il se révele nécessaire de travailler au fil froid. Une multitude de métaux peuvent etre soudés : les aciers les plus durs, les plus résistants a la chaleur et a la corrosion, les aciers au carbone non alliés et peu alliés, les alliages au nickel, ainsi que le titane, le cuivre, l’aluminium et leurs alliages. Au sein de l’atmosphere protectrice, ce procédé est réalisé sous contrôle. Il est extremement propre, ne génere que peu de particules et permet d’éviter les projections indésirables. Destiné avant tout au soudage d’aciers inoxydables, il répond aux exigences les plus strictes tant au niveau de la qualité mécanique que de l’esthétique.Les interfaces homme machine permettent une utilisation tres intuitive facilitant ainsi l’utilisation de soudure orbitale et l’ouvrant également a des opérateurs formés mais pas forcément eux-memes soudeurs. Dans la plupart des cas, un systeme intégré d’auto calcul établit les parametres pour guider l’opérateur vers un résultat de soudure déja optimisé. Les parametres permettent de contrôler précisément l’apport énergétique pour compenser l’effet de gravité et d’échauffement du tube durant la soudure. Le Principal inconvénient de ce procédé est la faible vitesse d’exécution (autour des 100 mm/min) et le faible taux de dépôt en cas de soudure avec Fil.

Orbital welding power supplies ORBIMAT from Orbitalum Tools on Vimeo.

Enclosed orbital weld heads ORBIWELD S from Orbitalum Tools on Vimeo.

Open orbital weld heads ORBIWELD TP from Orbitalum Tools on Vimeo.